Le prénom : toute une histoire !

Un prénom, en voilà une histoire !

Vous voilà à un moment critique de votre existence : le choix du prénom ! Bébé a un sexe défini. Si, siii ! l'échographie ne laisse planer aucun doute. Grain de café ou saucisse cocktail, le sort en est jeté. Il n'y a plus qu'à prendre le dico des prénoms ou lister ceux qui vous plaise. Oui, mais voilà un autre moment critique : vos familles, à l'un et l'autre, vous tannent pour connaître le prénom du futur bébé. Vos amis font des paris sur Jean-Paul et Zinédine et votre meilleure amie veut AB-SO-LU-MENT faire broder les bavoirs qu'elle a achetés au nom du petit ange... La situation vous offre un beau mal de tête et votre cœur balance. Dire ou non avant la naissance ? Céder aux suppliques, battements de cils et larmes de crocodile ? Ou rester de marbre, quitte à subir du chantage affectif pendant des mois ? Toute une histoire pour quelques lettres ! Toute une prise de tête pour un prénom. Et le pire, c'est qu'on vous dit en plus de ne pas stresser ! Quelle bonne blague...!

Photo trouvée sur Pixabay, libre de droit

Fille ou garçon ?

Finie l'angoisse, vous savez... Vous désiriez ou non avoir une fille ou un garçon. La réponse vous a satisfaite, ou pas. La Nature - ou plutôt la sélection naturelle - a tranché. La question ne se pose plus, alors vivons-la en Rose Sucré ! Peut-être avez-vous ressentie ce que c'était ? En voyant un vêtement ou en le sentant bouger. Chaque femme est différente, certaines ressentent très trop et ressentent très vite les symptômes de la grossesse. Quel que soit le souhait qui était le vôtre, votre enfant a un sexe bien défini et, si jusque-là vous ne vous étiez pas penché dessus, il va falloir commencer à s'intéresser au prénom. Mais, rien ne presse ! Vous avez encore quelques mois pour vous décider. Vous avez le temps de vous familiariser avec, aussi. Car nommer bébé, c'est lui donner le titre de personne à part entière. Ce n'est pas juste un fœtus, il a un sexe et bientôt un prénom. Toute une étape ! Toute une nouvelle façon de penser à lui ou elle.

Que choisir ? Un prénom tendance, ancien, étranger avec une signification qui vous parle de façon très personnelle ? C'est à vous de voir, le tout est de penser à le choisir avec soin. Car ce prénom sera le sien, toute son existence, votre enfant doit pouvoir le porter sans que cela lui apporte atteinte. On n'organise pas un tirage au sort et on ne le choisit pas JUSTE parce qu'il en faut un. Si on vous a appelé Diane, ce n'est pas pour faire remonter la côté du prénom de la Déesse romaine de la Chasse, mais parce que vos parents l'affectionnaient. Non ?

Attention à bien l'associer au nom de famille, à ce qu'il ne soit pas incompatible avec sa bonne croissance et psychologie et, qu'il ne soit pas "trop nouveau" aux yeux de la Justice. Certains prénoms sont refusés, considérés comme portant atteinte à l'enfant. Les prénoms en chiffre ou de tristes personnages célèbres, par exemple. On fait un enfant avec amour, on doit lui donner un prénom avec plus d'affections encore.

Photo trouvée sur Pixabay, libre de droit

Et les proches dans tout ça ?

On les aime, on les adore... Mais ce choix est vôtre uniquement. Si Siii, c'est promis ! En tant que futurs parents, votre moitié et vous-même avez le devoir de lui offrir une identité. Et surtout, vous avez le droit de le nommer comme bon vous semble. Cet enfant est un mélange de vous deux et non des autres. Il n'y a rien de plus intime que sa création. Ce trésor est la preuve de votre affection. Il n'y a rien de plus précieux que son bonheur. Nommer votre enfant, c'est lui donner une place entière dans votre vie. C'est responsabiliser sa création. C'est pourquoi, c'est à vous de choisir, pas à un tiers. Quel que soit la raison pour laquelle ces derniers veulent un droit de veto. 

Le dire ou pas ?

Chacun voit midi à sa porte. Néanmoins, il est bon à savoir que le dire autour de vous, c'est s'exposer à leurs idées. Parce que même si leur dire, c'est juste une façon de leur faire partager votre joie, votre entourage pourrait l’interpréter différemment :
"Pourquoi l’appeler Alphonse alors que Daniel semble plus joli ?" suggère grand-mère. "N'es-tu pas d'accord ?"
"Pourquoi pas Sophie ? Zoé, ça me fait penser à cette fille que je détestais à l'école," intervient votre meilleure amie. "Tu sais combien ça me serait difficile d'appeler ta fille ZOE ! Tu me ferais un coups bas, là."
"Ah non," grogne votre soeur. "J'avais mis une option sur ce prénom le jour où je serais enceinte ! Tu n'as pas la droit de le choisir. Même si j'ai personne actuellement. Débrouille-toi, trouves-en un autre.

Eh si, on a le droit. En fait, peu importe l'avis des autres. C'est à vous et votre moitié de choisir et non de subir le choix d'autrui. Cela part souvent d'une gentille attention ou d'une pensée égoïste prononcée sans arrière-pensée sur les possibles conséquences. Et pourtant, ce genre de situation peut faire du mal alors qu'elle ne devrait pas. Après tout, on parle d'une future naissance, pas d'un tirage de numéro pour le prochain loto.

Le dire ou non ? A vous de voir. Saurez-vous imposer votre choix comme non-négociable ? Ou, vos proches se contenteront-ils de le respecter ? A chaque couple sa situation. A chaque famille son dilemme / Le tout est que, quel que soit votre choix, le prénom de votre enfant reste celui qui, pour vous, a un sens. Il ne doit pas être donné à défaut d'un autre par complaisance pour l'entourage. 

Photo trouvée sur Pixabay, libre de droit

The List non-exhaustive des prénoms côtés en 2017

Voici les prénoms qui ont reçu un certains succès cette année :

                                      FILLE                                                       GARÇON

1/                                   Emma                                                        Jules
2/                                   Louise                                                        Maël
3/                                   Léna                                                          Gabriel
4/                                   Camille                                                      Léo
5/                                   Chloé                                                         Raphaël
6/                                   Manon                                                       Sacha
7/                                   Jade                                                           Louis
8/                                   Alice                                                         Ethan
9/                                   Léa                                                            Lucas
10/                                 Mila                                                           Hugo


Et s'ils insistent ?

Vous avez dit le sexe pour permettre aux gens de savoir quoi acheter au futur bébé, mais le prénom restera une surprise. Vous l'avez décidé ainsi. Lorsque l'on choisit de ne rien dire, on s'attend à ce que les gens comprennent. Mais non, la question revient souvent, en avalanche parfois, à chaque conversation ou presque. Parfois de façon anodine ou plus sournoise entre deux phrases ou questions, pour vous faire dire ce prénom si secret que vous désirez garder bien pour vous. Cela devient presque un jeu. Qui vous fera dire ces quelques lettres si précieuses en premier ? 

Personne ne pense à l'après : comment vivront les futurs parents le fait d'avoir été si "gentiment" harcelés par l'entourage pour connaître un prénom qu'ils prononceront de toute façon très souvent une fois le bébé né ? Qu'on leur ait fait cracher ce prénom si important pour eux ? Qu'on puisse remettre en question ce prénom comme si on avait un droit sur cet enfant ? Et, par-dessus le marché, personne ne se demande en quoi cela est mal d'harceler une future maman alors qu'elle s'épuise à concevoir au plus profond d'elle-même un enfant...

Image trouvée sur We Heart It

En tant que future maman, dans pareille situation, le mieux est de s'éloigner de tout ce tumulte, quitte à confier à votre moitié, la responsabilité de faire corps entre les trop grands curieux et vous. Et surtout, de rester zen pour mieux profiter de cette grossesse. On n'est pas enceinte tous les jours, alors autant la vivre à fond !

Quand le dire ?

Lorsque l'enfant naît, vous serez heureuse de pouvoir lui souhaiter la bienvenue en le nommant. Vous serez fière de le présenter également. Votre moitié, de même. Et, quel que soit l'avis de chacun sur la question, cela n'aura plus d'importance. Le nouveau membre de la famille est bien là, il a un nom et personne ne peut aller voir les médecins en leur disant : "Vous mettrez Florence à la place de Claire, merci bien." Bébé est là, il s'appelle Aïko, Jake ou Keira. Peu importe, bébé est vôtre. Ce petit bout d'existence est votre trésor et vous n'attendez plus qu'une chose : lui montrer sa future chambre où, bientôt, son prénom sera accroché à la porte. Un prénom choisit avec amour.


Vous qui portez la vie, faites le bon choix : le vôtre. Et surtout, voyez la Vie en Rose Sucré !

Sugar-Girl aka Prettyhoney

Commentaires

Articles les plus consultés